La vitrine des sports !!!

INTERVIEW : Le Ministre des Sports et de l’Education Physique, le professeur Narcisse Mouelle KOMBI était face à la presse ce mercredi 12 août 2020 au sortir de la 3ème session ordinaire du Comité local d’organisation du Championnat d’Afrique des nations Total Cameroun (COCAN 20-21) qui s’est tenu au palais polyvalent des sports de Yaoundé.

603

« Alors, ces travaux se situent en droite ligne des conclusions de la session du Cocan que nous avons tenu hier dans la perspective de la préparation et de l’organisation du CHAN au Cameroun en janvier prochain. L’une de ces conclusions était relatives à la nécessité de faire tenir les stages préparatoires à la sélection nationale des lions indomptables A’ engagée dans le chan, au Centre d’Excellence CAF de Mbankomo.

Ce centre est encore sous l’autorité de la CAF, n’a pas encore été cédé ou rétrocédé au gouvernement camerounais. Les négociations pour la cession ou la rétrocession avec la CAF sont en cours. Mais en attendant, il a été placé depuis un certain temps sous la supervision de la fécafoot. Il se trouve que jusqu’au mois de mars dernier, le centre fonctionnait normalement sur la base des recettes générées par un certains nombres d’activités c’est-à-dire : l’Accueil des équipes, l’Organisation de stages, de Séminaires par les entreprises privées , par les administrations publiques, la location de certains espaces et certains infrastructures telles que le stade extérieur de football qui permettait de générer des revenus, des fonds avec lesquels les responsables du centre pouvaient donc que payer le personnel. Le personnel encore sous contrat avec la CAF. Le personnel ayant été recruté en 2010 pour certains, et en cours d’astreint employés dans ce centre.

Et il se trouve que malheureusement, compte tenu des engagements de la CAF depuis 2017 de la gestion directe du centre, la caf s’est désengagée depuis 2017 de la gestion directe du centre et l’a placé sous la supervision de la fécafoot. Il se trouve que les salaires des employés sont payés directement par les revenus que génère le centre lui-même.

Et malheureusement, depuis mars avec la survenue de la pandémie du Covid, les activités du centre sont en arrêts. Il y’a plus d’activités donc y’a plus de revenus ; donc y’a plus de moyens. Et juste avant cela, le ministère des sports et de l’éducation physique avait mis les moyens à disposition dans la pré-perspective de l’accueil de notre sélection national A’ qui devait stationner ici, travailler ici justement en vue de la participation au chan qui était prévue en avril dernier.
Et, je le répète, la situation actuelle a été occasionnée par les incidences négatives des contraintes néfastes et les répercussions maléfiques du Covid 19. Maintenant, je voudrais vous rassurer sur le faite que, le centre d’Excellence caf de Mbankomo se porte globalement bien. Bien sur les herbes ont poussé ça et là se qui est normale. Les tondeuses sont en pannes bien sur, la piscine qui ne peut pas fonctionner non plus parce que les équipes ne séjournent plus dans le centre depuis 4 mois. Et c’est quand les équipes y séjournent que les joueurs utilisent la piscine c’est les problèmes qu’on crée. La piscine est donc également dans un état de latence donc de non fonctionnement. Il faut du chlore, il faut des produits. Nous allons trouver des moyens, la volonté du gouvernement camerounais sous la très haute instruction du président de la République son Excellence Paul BIYA C’est que ce centre garde sa splendeur et soit un outil de la promotion des performances et de l’excellence des sportifs camerounais. Et plus précisément de nos sélections nationales donc deux sont engagées dans 2 importantes compétitions : le CHAN en 2021 et la CAN 2022 ».

Propos recueillis par
Marguerite Ngo MOMHA

Follow
( 0 Followers )
X

Follow

E-mail : *
error: Content is protected !!