La vitrine des sports !!!

DEVELOPPEMENT DU FOOTBALL AFRICAIN Ajara NJOYA et Gaëlle ENGANAMOUIT : le choix de la CAF

613

Elles ont démontré leur talent et leur notoriété sur la scène nationale et internationale. Considérées comme les têtes de pont du football africain en pleine progression, Ajara NJOYA et Gaëlle ENGANAMOUIT sont connues pour leur engagement au développement du football africain et particulièrement Camerounais. Le 08 Septembre dernier, la Confédération Africaine de Football a tenu une réunion par visioconférence dans le but de présenter la stratégie du football féminin de la CAF et le futur format de la ligue des champions aux actrices du ballon rond. C’est une fierté pour le Cameroun tout entier de se voir hisser au premier plan lors de cette visioconférence au travers de la présence de ces 2 légendes du sport. Ceci démontre à suffisance l’implication du Cameroun pour ce nouveau produit qu’est la Ligue des Champions Féminine.

Moment fort pour l’histoire du football féminin africain. Il a été important pour la haute instance sportive de se réunir autour de ses personnes aguerries. Meilleure buteuse du championnat camerounais saison 2010-2011, meilleure buteuse du championnat suédois en 2015 avec 18 réalisations et meilleure joueuse africaine de l’année en 2015 également, Gaëlle ENGANAMOUIT aura marqué son passage en sélection et en clubs avec de très belles prestations. Erigé en modèle avec la création de la fondation dénommée « l’enfant des Rails », la lionne indomptable actuellement en retraite continue son combat pour la promotion du football féminin.

Un autre noyau fort du Vert-Rouge-Jaune, Ajara NJOYA. Un nom qui revient et qui fait écho en Afrique et au-delà même des frontières. Le lancement du projet ambitieux qui est le démarrage de la Ligue des champions Féminine en 2021 ne pouvait se tenir sans la 2ème finaliste au ballon d’or africain 2019.

A côté de ses 2 cadors du football africains, des entraineurs comme Clémentine Touré (Côte d’Ivoire), Désirée Ellis (Afrique du Sud) et Lamia Boumedhi (U-17 Maroc), ainsi que d’autres joueuses telles qu’Asisat Oshoala, Ebi Onome (Nigeria), Thembi Kgatlana, Janine Van Wyk (Afrique du Sud), Sarah Essam (Egypte), Elizabeth Addo (Ghana) et Jean Ssneninde (Ouganda) entre autres. Dans son allocution, Safia Abdeldayem, Chef du Département du football féminin de la CAF à encourager les anciennes joueuses professionnelles à occuper des postes de direction. L’idéal pour l’instance dirigeante africaine serait de les soutenir dans cette transition une fois leur carrière terminée et ainsi combler le fossé entre les postes de direction et les postes techniques dans le football.


Les propos des 2 footballeuses camerounaises au sortir de la visioconférence :
« Le football féminin africain vient de naître à nouveau grâce aux efforts de la CAF. C’est un devoir pour nous d’accompagner cette belle initiative et je pense qu’avec cette stratégie, on va vraiment développer notre continent. » A affirmé Ajara Njoya. Et Gaëlle Enganamouit est allée plus loin en disant : « La stratégie va être un grand pas pour le futur du football féminin. ». vivement que la première édition qui se tiendra en 2021 soit lancée.

Marguerite Ngo MOMHA

Follow
( 0 Followers )
X

Follow

E-mail : *
error: Content is protected !!